Vous avez des questions d'ordre général? Consultez notre section

Vous souhaitez entrer en contact avec un membre de l'Équipe? Consultez notre section

Commande rapide
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Vous désirez commander plus de pièces ?

Si vous devez importer un grand nombre de pièces pour une commande, vous pouvez utiliser ce gabarit et le téléverser sur le site web. Vous devez y entrer une pièce par ligne et soyez certain de garder l'extension de fichier .CSV lorsque vous sauvegarderez votre travail.

Téléverser

Porsche Taycan – Sauvez son âme


Une compagnie de voiture de sport qui se lance dans l’aventure électrique comporte un certain nombre de risques dont celui de perdre son identité. Soyez rassuré, Porsche a bien réussi sa mission avec la Taycan. Sans doute inspiré par le fondateur de la marque qui avait présenté un véhicule électrique à moteurs roues à l’exposition universelle de Paris en 1900, Porsche ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Une forte popularité

Malgré des prix élevés, Porsche a reçu près de 20 000 commandes pour la Taycan depuis son lancement. En Europe, ce modèle est plus populaire que la 911. Porsche va bientôt présenter une version Cross Turismo. Pour le moment nous parlerons de notre essai de la version Turbo, le milieu de gamme de la Taycan

616 chevaux sans culpabilité

Ce qu’il y a de plus intéressant de cette voiture électrique demeure le fait que c’est une Porsche dans tous les sens du mot. Le format est un peu plus court qu’une Panamera ( 4m96 pour la Taycan contre 5m04 pour la Panamera). Vous êtes assis aussi bas que dans une 911. Il faut même se donner un petit élan pour sortir du véhicule et l’espace gagnerait à être un peu plus généreux à l’arrière alors que le coffre n’est pas très grand à 366 litres. On peut ajouter les 81 litres de la malle avant. Derrière le volant, le pilote est aux commandes d’un appareil moderne qui se compose de trois écrans numériques qui affichent toute l’information. Vous avez deux écrans tactiles superposés dans la console centrale et un 3e écran devant le conducteur. Le tout est configurable et demande quelques heures d’entraînement, mais après une semaine, nous avions saisi la majorité des fonctions.

L’usine à électron

La Taycan vient en trois saveurs, 4S, Turbo et Turbo S. Notre modèle d’essai, la turbo, profite de batteries de 93,4 kWh. Il y a un moteur électrique sur chaque essieu avec l’équivalent de 616 chevaux. Si vous utilisez la fonction de départ lancé (launch control), vous avez une fonction « overboost » pour environ 2,5 secondes qui vous donne 670 chevaux. Ce qui est suffisant pour faire le 0-100 km/h en 3,2 secondes. Cette même fonction donne 761 chevaux dans la version turbo S et abaisse votre chrono à 2,8 secondes.

Une boîte à deux rapports

Pratiquement tous les véhicules électriques offrent une boîte à un seul rapport. Porsche qui a fixé la vitesse maximale de la Taycan à 260 km/h s’est inspirée de la Fornule E pour une boîte à deux rapports. Le premier vous arrache du sol et la deuxième permet de pousser les moteurs électriques à haut régime sans essoufflement. Cette boîte permet de donner un caractère de véritable voiture sport à cette Taycan. Les ingénieurs ont même prévu un rétrogradage (talon-pointe) automatique qui est surréaliste dans ce type de voiture. Naturellement le poids des batteries se fait sentir dans la conduite. Mais malgré cet embonpoint, la conduite est inspirante. La direction est précise et rapide, la tenue de route sans faille. Pour être capable d’arrêter cette masse de plus de 2 300 kg, Porsche offre de série des freins carbone-céramique sur la version Turbo S qui sont en option sur le modèle Turbo. Pour assurer un certain confort pour les plus longs trajets, Porsche offre la suspension pneumatique, des barres antiroulis électriques (4DCC) et des roues arrière directrices. Cette caractéristique ajoutée aux 4 roues motrices assure des virages à plat même à haut régime. Vous avez aussi le volant ferme typique des Porsche qui ne perd rien de sa précision dans la Taycan. Pour ajouter à l’expérience, vous pouvez même ajouter une espèce de bruit intergalactique qui donne une personnalité à la voiture. Et si ça vous énerve, vous pouvez l’enlever, tout simplement. Un bon nombre de piétons ont bien aimé.

Que dire de l’autonomie

Avant de ramener la voiture à la fin de mon essai d’une semaine, nous avons chargé la voiture à bloc pour obtenir 374 km d’autonomie. C’est bon, mais avec une facture de 191 000 $ nous sommes en droit d’avoir plus. Nous sommes à 100 km et plus d’une Tesla S qui se place en concurrente devant cette Taycan. Porsche a un peu de travail à faire à ce chapitre. Il est clair que Porsche a choisi de conserver intacte l’expérience de conduite sacrifiant au passage une certaine autonomie. Nous sommes de ceux qui croient à cette approche, mais, d’autres plus pragmatiques y verront une lacune. Sachez que vous pouvez charger sur des bornes 800 watts avec cette Taycan et qu’une borne phase 3 vous donnera un peu plus de 80 % de la charge en 93 minutes et il faut 22,5 minutes pour le même 80 % avec 270 kW.

Conclusion

Comme toutes les Porsche, cette Taycan est hors de prix. Il faut tout de même souligner que les ingénieurs ont été en mesure de conserver l’ADN. Si vous regardez simplement les statistiques, une Tesla S est moins chère et offre une meilleure autonomie. Toutefois, en matière d’expérience de conduite, Porsche est sur une autre planète. ET ce n’est qu’un début, Porsche nous prépare un Macan électrique et une Boxster d’ici deux ans.

Forces

Tenue de route

L’âme d’une vraie sportive

Ligne réussie

 

Faiblesses

Le poids conséquent

Autonomie pourrait être un peu mieux

Le prix très élevé

 

Articles similaires